Strauss-Kahn et les contradictions de l’Europe

15 Mag

Le directeur général du Fonds monétaire international (FMI), Dominique Strauss-Kahn, a été accusé par la police de New York pour l’agression sexuelle d’une femme de chambre.

Strauss-Kahn, 62 ans, a été prise par les agents de l’aéroport John Fitzgerald Kennedy, à 10h40 heure locale, alors qu’il était sur un appareille d’Air France prêt à décoller pour Paris. Il est accusé de harcèlement sexuel, tentative de viol et d’enlèvement.

Selon le porte-parole de la police de la ville, Paul J. Browne, la femme a été attaquée et violée par Strauss-Kahn, qui s’était fait trouvé nu dans la salle de bain. Elle était reussie d’échapper après une lutte et une seconde tentative d’agression sexuelle.

Dominique Strauss-Kahn aurait du rencontrer la chancelière allemande Angela Merkel à Berlin et assister à la réunion des ministres des Finances de l’UE à Bruxelles, à propos de la crise en Grèce.

Un scandale sans précédent, car l’ancien professeur de l’économie, entré au Parti socialiste depuis 1976, est le prédicat de la succession de Sarkozy, comme le candidat de gauche à la présidence de la république.

En outre, les allégations de New York vient pendant que les médias français ont attaqué le mode de vie du directeur du FMI, trop luxueux et pas conventionnelle.

Un scandale qui, quel que soit le résultat de l’enquête, fait apparaître plusieurs problèmes de longue date:

  1. Quelle est la fiabilité et quel est le rampantism “fin en soi” des «Français de première génération», comme Sarkozy, Carla Bruni, Dominique Strauss-Kahn?
  2. Combien de temps un organisme “impartial” comme le Fonds monétaire international peut se permettre de nourrir un «groupe ethnique des fonctionnaires de luxe», tandis que des nations entières sont en train de payer pour leurs erreurs?
  3. Comme la gauche européenne va réussir à se libérer des lobbies des finances qui ont occupé le haut?
  4. Quel est l’impact du départ de M. Strauss-Kahn sur la crise dans la zone euro, qui voit maintenant l’axe Merkel-Tremonti, fort mais aussi plus isolé?

Una Risposta to “Strauss-Kahn et les contradictions de l’Europe”

  1. Magali Joube Mag 25, 2011 a 12:28 am #

    Une semaine avec DSK… Une semaine de parade, de profiteurs, de phrases et d’images vides pour occuper l’antenne. Une semaine pour retourner la merde, pour l’ensemble des protagonistes de jouer les équilibristes en insistant lourdement mais toujours avec tout juste ce qu’il faut de délicatesse maladroite.

    Par contre, il nous aura fallu seulement quelques secondes pour être déçu, une fois de plus, par les protagonistes : les actes, les acteurs et les transmetteurs d’information.

    Pour en lire plus visitez mon blog http://wp.me/p16Onf-8H

Rispondi

Inserisci i tuoi dati qui sotto o clicca su un'icona per effettuare l'accesso:

Logo WordPress.com

Stai commentando usando il tuo account WordPress.com. Chiudi sessione /  Modifica )

Google photo

Stai commentando usando il tuo account Google. Chiudi sessione /  Modifica )

Foto Twitter

Stai commentando usando il tuo account Twitter. Chiudi sessione /  Modifica )

Foto di Facebook

Stai commentando usando il tuo account Facebook. Chiudi sessione /  Modifica )

Connessione a %s...

%d blogger hanno fatto clic su Mi Piace per questo: